Résidence de recherche
Arts médiatiques

Amanda Dawn Christie & Martin Marier

1er novembre au 18 novembre 2016

Résidence de Recherche - Arts Médiatiques

Requiem for Radio est une série d'oeuvres qui, en exploitant les caractéristiques des ondes radio, permettent à des interprètes et au public d'interagir avec les fantômes de tours de transmissions.  Dans cette expérience quasi surnaturelle, l'architecture, les technologies, l'histoire et le corps humain fusionnent pour évoquer les esprits des tours d'émission de Radio Canada International (RCI).  Cette oeuvre est un requiem pour le site d'émissions de RCI qui était situé à la frontière du Nouveau-Brunswick et de la Nouvelle-Écosse.  Entre 1944 et 2012, les ondes courtes émises à partir de ce site pouvaient être captées en Afrique, en Europe, en Amérique latine, aux États-Unis et en Arctique.  Capter des ondes courtes ne nécessite ni ordinateur ni satellites, ce qui les rends faciles d'accès partout sur la planète, indépendamment des situations économiques ou géographiques.  En 2012, des coupes budgétaires ont entraîné la fermeture du site.  Il a été démantelé en 2014.


Durant cette résidence, Christie et Marier vont installer des prototypes de Requiem for Radio dans le foyer adjacent à la salle Bernard-LeBlanc. Les jours seront consacrés au développement et à la modification de logiciels et de capteurs qui déclenchent et modulent des images et du son.  À chaque soir durant la résidence, ils s'adonneront à des séances d'improvisation dans lesquelles ils exploreront les mondes sonores et visuels sur lesquels ils auront travaillé durant la journée.  Ces séances auront lieu avant ou après les événements du FICFA et pourront occasionnellement se tenir durant les entractes.  Ces performances improvisées seront informelles, mais tout de même ouvertes au public. Il n'y aura aucun horaire précis.  Le public est invité à aller et venir librement, écoutant et regardant à son gré.


Amanda Dawn Christie est une artiste interdisciplinaire qui produit des films expérimentaux, des installations vidéo, de la danse contemporaine, des photographies et des œuvres sonores électroacoustique. Ses films expérimentaux au sujet de la mémoire, de l’identité et des sensations physiques ont été présentés à l’étranger et sont distribués par CFMDC au Canada, Dutchfilmbank à Amsterdam, et Lightcone à Paris. Parallèlement, ses performances examinent la relation entre le corps humain et la machine analogue, ainsi que les récits personnels et les risques physiques.

www.amandadawnchristie.ca

Martin Marier est né en 1975 dans une petite ville brune et horizontale.
Bien qu’il ait quitté sa ville natale il y a longtemps, il demeure
inspiré par les tavernes glauques, les immenses stationnements vides et
le salon d'esthétique chez Électro-Lise.  Il s’intéresse principalement
à la musique électronique en direct.  Il interprète ses oeuvres avec un
instrument de musique numérique qu'il a conçu et fabriqué: l'éponge.  Il
lui arrive aussi de composer des pièces acousmatiques et des musiques
pour le théâtre.

Il est également chargé de cours à l'Université de Montréal où il
enseigne les cours /Enregistrement en studio et mixage/, /Prise de son
créative/ et /Interfaces, capteurs, lutheries/.  Il est sur le point de
terminer ses études doctorales en composition, également à l'Université
de Montréal sous la direction de Jean Piché.


www.martinmarier.com

Les artistes et la Galerie Sans Nom désirent remercier l'appui financier de la Fondation Sheila Hugh MacKay dans la réalisation de ce projet de résidence.